Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre incroyable Newsletter et découvrez plus de contenus !

    Vous êtes en train de lire

    Rapport du GIEC « Agir dès maintenant pour le Climat »

    06.05.2022

    Rapport du GIEC « Agir dès maintenant pour le Climat »

    Énergies renouvelables

    Maîtriser le décret tertiaire
    Crédits : IStock

    Le 6e Rapport du GIEC sur le Climat nous invite à agir rapidement pour la planète

    Le GIEC a publié les 3 chapitres de son 6e Rapport sur le Climat. Ces derniers confirment « l’urgence » de diminuer les émissions de GES, et d’agir « dès maintenant ».
    Les solutions pour réduire le réchauffement climatique ? Agir pour la décarbonation et pour la transition écologique, à la fois dans le bâtiment, l’énergie, l’industrie, la construction, mais également en massifiant les actions d’économies d’énergie et en optant pour les énergies renouvelables.

     

    Le 6e rapport du GIEC, regroupe l’ensemble des connaissances scientifiques actuelles sur le climat. Il se divise en 3 chapitres. Le Premier, sortit en août 2011, fait état des « Bases Scientifiques » du rapport, les 2 suivants, parus respectivement, en Février et en Mars 2022 partagent une analyse des plus pertinentes sur le réchauffement climatique tout en proposant des solutions pour le diminuer.

     

    Décryptons ensemble, le 6e Rapport du GIEC :

     

    1. « Conséquences, adaptation et vulnérabilité »

    Le Second chapitre du rapport du GIEC, paru en Février 2022, permet de visualiser la trajectoire du réchauffement climatique à travers différents scénarios dans le temps.

    Ces scénarios nous confirment que le réchauffement climatique peut avoir des conséquences irréversibles, mais qu’il peut être limité si nous agissons « dès maintenant ».

     

    Des taux de réchauffement, d’élévation des mers et de fonte des glaces inédits

    Les activités humaines ont bien évidemment eu un impact dramatique sur la planète, au niveau de l’atmosphère, des océans et des terres. En effet, depuis 1950, les glaciers ont reculé de 40%,  la concentration en CO2 est à son plus haut niveau depuis 2 millions d’années, une grande partie de la banquise arctique est au plus bas depuis 1000 ans et le niveau de la mer s’est élevé à un taux jamais vu depuis 3000 ans.

    Selon le GIEC, le constat est alarmant : « La température globale a augmenté à un rythme qui fera très probablement dépasser le seuil de 1,5°C » de réchauffement climatique.
    Chaque élévation du réchauffement augmente les températures et les risques d’événements climatiques extrêmes. Si les émissions restent au niveau actuel, les 2 degrés de réchauffement seront atteints au milieu du siècle, provoquant encore davantage de dégâts.

     

    Réduire dès maintenant les émissions, afin de maintenir le réchauffement climatique en dessous de 1,5°C

    Il devient plus qu’impératif de baisser les émissions de gaz à effet de serre : les émissions carbones(« chaque tonne de CO2 est une fraction supplémentaire de température »), mais aussi les émissions de méthane, qui reste le 2e GES le plus présent dans l’atmosphère.
    Selon l’ONU, « l’Industrie des énergies fossiles présente le plus grand potentiel de réduction des émissions de méthane d’ici à 2030 ».
    D’après le GIEC, « atteindre un taux proche de zéro émissions d’ici 2050 est notre meilleur espoir de conserver un réchauffement planétaire au-dessous de 2 degrés, voire de le faire décroître en dessous de 1,5 degrés à la fin du siècle ». Mais pour cela, il faut agir rapidement, la réduction des émissions de GES « doit être forte, constante, et sans arrêt à l’échelle de toute la planète ».

     

     

    2. « L’atténuation du changement climatique » 

    Selon le Troisième chapitre du 6e Rapport du GIEC, paru plus récemment, en Mars 2022, les émissions mondiales de GES dues aux activités humaines ont augmenté dans tous les secteurs et les deux plus gros émetteurs, pour leurs consommations d’énergie, restent le bâtiment (34 %) et l’industrie (24 %).

    Selon le GIEC : « La tendance est à une baisse de l’intensité carbone, mais le niveau depuis 2010 est 11 fois plus faible que ce qu’il faudrait pour limiter le réchauffement à 2°C et 25 fois pour le limiter à +1,5°C ».

     

    Comment faire pour le diminuer ? Continuer d’agir sur 3 leviers, selon le GIEC : 

    La Décarbonation, l’efficacité énergétique et la sobriété

     

    La décarbonation s’opère principalement en utilisant une source d’énergie dite “propre” à la place d’énergies fossiles. Ces énergies « propres » peuvent être des énergies renouvelables, telles que le solaire, l’éolien, la géothermie, la biomasse, ou bien des énergies non carbonées tel que le captage-stockage de CO2 ou le nucléaire.
     

    L’amélioration de l’efficacité énergétique dans tous les secteurs que ce soit le bâtiment, l’industrie, le tertiaire, le transport, l’agriculture, est également l’une des voies de la décarbonation. Il peut s’agir tant de rénovation énergétique des bâtiments que du développement de pratiques de sobriété énergétique, telle que la réduction de la demande et de la consommation d’énergie. Le GIEC insiste sur ces 3 points, ainsi que sur l’économie circulaire (valable dans les zones urbaines par le biais des constructions de bâtiments et l’isolation du parc existant) et sur la massification des actions d’économies d’énergie.
     

    Chez Capital Energy, nous sommes profondément impliqués dans la transition écologique et accompagnons chaque secteur dans la décarbonation de ses bâtiments et process, pour vous permettre à la fois de diminuer vos factures d’énergie, de faire des économies d’énergie, d’améliorer l’efficacité énergétique de vos bâtiments et process, et d’agir pour l’environnement.
     
    Selon le GIEC, « la sobriété pourrait réduire les émissions du secteur du bâtiment de 10 % d’ici 2050, tandis que les énergies renouvelables compteraient pour 9 % et l’efficacité énergétique pour 42 % » comme cité dans leur 6e Rapport sur le Climat.
     
     

    Alors… Qu’attendez-vous pour franchir le pas et réaliser des travaux d’économies d’énergie ? 🙂

    > Contacter un expert  

     

    > Voir les fiches d’opérations CEE par secteur

     

    > Comprendre les CEE

    Qu’est-ce que le GIEC ?
    Créé en 1988 par l’Organisation météorologique mondiale et le PNU (Programme des Nations unies pour l’environnement), le GIEC est un groupe d’experts intergouvernemental qui étudie avec précision l’évolution du climat.

    Ce groupe d’expert publie tous les 5 à 8 ans, des rapports d’évaluation sur l’état des changements climatiques. A ce jour, 5 rapports complets d’évaluation ont déjà été publiés par le GIEC : en 1990, 1995, 2001, et respectivement 2007 et 2014. Le 6e rapport devrait être complet en Septembre 2022, avec le partage de la dernière partie : un rapport de synthèse sur le climat.

    D’autres articles pourraient vous intéresser

    Voir le blog
    MaPrimeRénov'
    Rénovation en Copropriété - CEE x MaPrimeRénov
    17.05.2022
    Succès et Évolutions de MaPrimeRénov' en 2022
    Déjà + d'1 million de dossiers déposés ! De plus, bénéficiez de +1000 € pour le remplacement de votre système de chauffage au gaz ou fioul... ...
    Lire l'article
    Industrie
    Comment fonctionne le décret tertiaire
    06.05.2022
    La Décarbonation de l'Industrie
    De nombreuses solutions existent pour vous aider dans la réduction des émissions de vos procédés et bâtiments industriels... ...
    Lire l'article
    Énergies renouvelables
    énergies renouvelables éolien
    06.05.2022
    Rapport du GIEC "Agir dès maintenant pour le Climat"
    Le GIEC a publié son 6e Rapport sur le Climat. Décarbonation, économies d'énergie... Quelles sont les solutions face au réchauffement climatique ? ...
    Lire l'article
    Voir le blog