Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre incroyable Newsletter et découvrez plus de contenus !

    Vous êtes en train de lire

    La Transition énergétique

    Etat des lieux transition énergétique

    La transition énergétique est un terme qui est apparu dans les années 1980 en Allemagne et en Autriche. Il a pour but de conceptualiser le passage progressif des énergies carbonées, polluantes ou à risque aux énergies propres, renouvelables et sans danger (solaire, éolienne, géothermique, hydraulique et marémotrice) et a un grand rôle à jouer dans l’objectif de la neutralité carbone.

     

    Qu’est-ce que c’est ?
    La transition énergétique désigne l’ensemble des transformations du système de production, de distribution et de consommation d’énergie effectuées sur un territoire afin de diminuer son empreinte carbone, son impact environnemental. Elle s’articule autour de trois solutions : la sobriété énergétique, l’efficacité énergétique et le recours aux énergies renouvelables
    C’est une part importante de la transition écologique et elle est essentielle pour atteindre la neutralité carbone fixée pour 2050.

     

    A quoi ça sert ?
    La transition énergétique est devenue un sujet de plus en plus mis en avant sur la scène politique notamment due à des enjeux tels que la lutte contre le réchauffement climatique, l’impact de la pollution sur la santé, l’économie verte ou encore la réduction des inégalités …

    La transition énergétique ne se réduit pas simplement à la production d’énergies renouvelables, elle prend en compte aussi l’accès à l’énergie partout dans le monde, l’équilibre du mix énergétique, le coût de la production énergétique ou encore l’adéquation entre la production et la consommation d’énergie.

     

    Et la France dans tout ça ?
    La loi du 17 aout 2015 concrétise les objectifs de la France en matière de transition énergétique.

    Elle est composée de ces grands objectifs :

    • Diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050 par rapport aux niveaux de 1990
    • Diviser de moitié la consommation d’énergie d’ici 2050 par rapport à celle de 2012
    • Réduire de 30% la consommation d’énergies fossiles primaires d’ici 2030 par rapport à 2012
    • Augmenter de 32% la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique française
    • Diminuer la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50% pour 2030
    • Améliorer les performances énergétiques des bâtiments
    • Lutter contre la précarité énergétique et lutter contre les passoires thermiques
    • Réduire la production de déchets en tout genre

    En réponse à cette loi, le gouvernement français a fait voter de nombreuses lois, mesures et réglementations comme par exemple l’interdiction des sacs plastiques non recyclable en 2016 pour réduire les déchets ou la création de MaPrimeRénov’ pour rénover les bâtiments résidentiels, le dispositifs des CEE qui a pris de l’envergure au fil des années….

     

    Quelques initiatives qui font du bien …

    Le label BBC (bâtiment basse consommation) est un label d’état créé en 2007. Il concerne maintenant plus que les bâtiments rénovés, les bâtiments construit après 2012 répondent aux normes mises en place par la RT 2012 (bâtiment basse consommation d’énergie).
    La RT2020 a donné naissance au label BEPOS qui récompense les bâtiments à énergie positive, c’est-à-dire les bâtiments qui produisent plus qu’énergie qu’ils n’en consomment. Ils doivent respecter les normes du label BBC Effinergie mais aussi de nombreuses règles à propos de l’isolation et de la consommation d’énergie.

    Au cours de ces dernières années, de nombreux éco-quartiers ont vu le jour. Le label éco-quartier est soumis à des restrictions et a pour but d’encourager « la réalisation, par les collectivités territoriales, d’opérations exemplaires d’aménagement durable des territoires ». Les éco-quartiers ont pour objectif de limiter leur impact environnemental, de favoriser le lien social tout en se développant économiquement. Ainsi, les bâtiments sont construits avec des éco-matériaux et afin de consommer le moins possible. Ils sont réfléchis de manière à ce que les eaux de pluie, les déchets organiques et la production de chaleur soient récupérés et répartis en fonction des besoins.
    Les éco-quartiers peuvent s’appuyer sur les réseaux urbains de chaleur, qui fonctionne sur le principe d’un chauffage central qui dessert les bâtiments via des canalisations d’eau chaude.

    Certaines entreprises vont encore plus loin en s’associant à d’autres entreprises ou à des bâtiments résidentiels et fonctionne en symbiose. On peut prendre l’exemple de Datacenter qui envoient la chaleur générée par le fonctionnement des serveurs à d’autres bâtiments pour les chauffer ou des entreprises qui s’associe pour échanger leur déchets (chaleur, déchets organiques …)

    D’autres articles pourraient vous intéresser

    Voir le blog
    simulateur CEE
    17.10.2021
    La Transition énergétique
    La transition énergétique est un terme qui est apparu dans les années 1980 en Allemagne et en Autriche. ...
    Lire l'article
    visuel home3
    17.10.2021
    La neutralité carbone
    La neutralité carbone ou « net-zéro » ou encore « zéro émission nette » est définie par la loi énergie-climat comme « un équilibre... ...
    Lire l'article
    content image2
    17.10.2021
    Le décret BACS
    Le décret BACS (Building Automation and Control System), sorti fin juillet 2021, prévoit l’obligation à partir du 1er janvier 2025... ...
    Lire l'article
    Voir le blog